3 conseils simples pour améliorer sa technique de course à pied

femme qui court

La théorie autour du « comment bien courir techniquement » est simple à comprendre et au final les conseils qui vont avec sont assez faciles à mettre en place. J’ai personnellemnt mis un gros focus sur l’aspect technique dans ma course à pied il y a quelques années et j’y ai vu d’excellents résultats. D’abord en terme de réduction des blessures, depuis que j’ai commencé à travailler ce point je n’en ai pas eu. C’est aussi grâce à ma méthode pour gérer l’arriver d’une douleur comme je vais vous l’expliquer ici. Savoir comment bien courir est donc très efficace pour éviter les blessures, mais pas que. C’est aussi une base extrêmement puissante pour courir plus vite. C’est parti donc pour 10 conseils pour améliorer votre technique de course

Regardez environ 50m devant vous

On se dirige naturellement là où notre regard se pose. Il faut donc absolument éviter de regarder nos pieds. Notre but n’est pas d’aller vers le sol mais d’aller vers l’avant. De plus, regarder quelques mètres devant soi seulement à tendance à mettre le poids du corps trop en avant du centre de gravité et donc à sur-utiliser les quadriceps. A contrario, cela à tendance à envoyer les fesses en arrière et donc à ne pas utiliser autant qu’on le voudrait ces muscles très puissants. Évidemment, il faut quand même regarder où l’on met les pieds. Selon la nature du sol, il faut parfois regarder juste devant soi. Mais dans des conditions normales sur route ou chemin bien dégagé, essayez de toujours regarder 50m devant vous.

Grandissez vous

Pour bien courir, il faut être droit. Il y a une image que j’aime beaucoup pour décrire cela : celle du marionnette. Imaginez simplement que vous avez un fil qui est accroché au centre de votre tête et qui vous aide à vous tenir droit. En regardant 50m devant vous vous devriez déjà avoir la tête relativement droite. Mais en imaginant en plus ce fil qui vous tient la tête, c’est tout votre corps qui va devoir se tenir droit. Le but est de ne pas trop se pencher vers l’avant même si une très légère bascule est positive pour entretenir la dynamique du mouvement. Et surtout, il faut absolument éviter de se pencher vers l’arrière, c’est comme courir avec le frein à main. Idéalement, on veut une ligne d’épaules qui soit très légèrement en avant du centre de gravité. Y arriver n’est pas qu’une question de focus sur sa position, c’est aussi une somme de détails que nous verrons par la suite.

Faites de plus petits pas.

La plupart des coureurs ont une cadence de course assez basse et font de longues foulées pour compenser. C’est ce que j’appelle « le syndrome de la chaussure amortissante ». L’amorti des chaussures de running modernes nous protège de la dureté du sol à chaque foulée, ce qui est une bonne chose. Mais cela a un impact sur la manière dont on court. Si on retire nos chaussures et qu’on se met à courir, on va avoir tout de suite tendance à faire de plus petits pas et à avoir une cadence plus élevée. On utilise alors l’élasticité naturelle de nos muscles, tendons et articulations pour créer un amorti naturel. Au final, on devrait avoir une manière de courir assez similaire lorsqu’on a des chaussures au pied et avoir une cadence de minimum 170 pas par minutes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *